MÉDIA BASKET 40

Le point sur les Nationaux Masculins

Nationale 2

TBC – DGB: 69-73
Dax Gamarde réalise le gros coup de cette journée en allant s’imposer à Toulouse.
Ils ont réalisés un bon vieux match de trainard en venant coiffer la bande à Tajan sur le fil.
Actuellement à la seconde place (ex-æquo avec La Rochelle qui a un match de retard et les JSA), ils gardent le rythme dans cette poule très indécise.

ASCH – Cognac: 73-97
Pas d’exploit dans les arènes d’horsarrieu, tant l’écart entre les leaders de la poule B et les hommes d’Adrien Ferrer était important.
Toujours amputés de leur pistolero Lucas Monblanc, ils n’ont pu rivaliser avec la puissance de feu Cognacaise.
Ils restent toujours premier non-relégable.

BBM – REAL: 83-75
Les Réalais ne sont pas passés très loin de l’exploit à Marmande, mais la logique a été respectée.
Ils démontrent que leur regain de forme après leur élimination en Coupe n’est pas un feu de paille.
De bonne augure pour la fin du championnat. Ils ne pointent qu’à une longueur de l’ASCH.

Nationale 3

SMB – CDC: 94-72
C’était le retour de JM Espada à Mont de Marsan, mais pas à Barbe d’Or, qui fût son jardin.
Les jaunes et noirs ont fait respecter la hiérarchie et profitent du nouveau faux-pas d’HDC pour revenir à hauteur.
Les Castel-Gaujacquois, malgré une belle première mi-temps, ont cédés dans le 2ème acte.
Ils auront à cœur de conserver leur invincibilité en 2018 à la maison le we prochain face à St Georges, un concurrent direct pour le maintien.

Challans – ESMS: 70-76
Partis en slip (ou presque, j’aime bien en rajouter) en Vendée, après les défections de Dabadie, Barrouilhet, Medenouvo et Sabatou, Ils sont pourtant rentrés avec la feuille blanche (oui, je sais, y’a plus de feuilles).
Il restait suffisamment de cartouches dans la gibecière de Mathieu Pouxvielh, pour claquer une nouvelle victoire à l’extérieur.
L’équipe la mieux armée de la poule avance sans faire de bruit, mais avec assurance. Ils ont les atouts pour aller au bout.

Chambretaud – CDL: 77-68
Les Luycontins n’ont pu résister à la furia de Chambretaud et leur salle surchauffée.
Ils ont fait jeu égal durant 3 quart-temps, mais les locaux ont passés la surmultipliée durant le dernier acte.
Les hommes de Fred Lanave lâchent un point sur la tête, mais restent en embuscade.

Poitiers – HDC: 91-67
Sûrs de leur basket au mois de janvier, les chalossais sont à présent l’ombre d’eux-mêmes.
Défensivement défaillants, offensivement empruntés… Faites vos jeux, rien ne va plus…
Et ce n’est pas la blessure leur maître à jouer Albert Ausina (au bout de 3 minutes de jeu samedi) qui va arranger leurs affaires.
La réception de Niort ne tombe pas au meilleur des moments.
Mais comme disait mon grand-père, quand t’as pris 2 fois la porte des chiottes dans la gueule, la troisième fois, tu vas pisser dehors… (je suis pas sûr que c’était exactement ça, mais ça y ressemble…)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *