MÉDIA BASKET 40

St Médard et le Stade filent en Région

 

Hier soir à Souprosse, 2 équipes du Moun (Saint Médard en Filles, Le Stade Montois 2 en garçons) affrontaient respectivement Haut-Mauco et l’ADB2, en matchs de barrage de Pré-Région.
Elles ont toutes deux gagné leur billet pour le niveau régional, dans des rencontres aus suspens diamétralement opposés.
Si la réserve Stadiste a dû lutter jusqu’à la dernière seconde, les filles de Manu Couralet et Julien Dayre ont vécu une soirée plutôt tranquille.

Dès l’entame du match Sophie Delmas (panier « and-one ») lançait les hostilités. Elina Larrede (y’a de bons gênes dans ce nom là) venait au relais et mettait St Médard sur orbite en inscrivant 8 pts consécutifs en moins de 3 minutes.
Johanne Labarrère débloque le compteur des Genêts d’Or, mais un premier éclat est fait, 11-2.
Les grand gabarits « noir et blanc » (Darrouy, Ribet et Delmas) interdisent l’accès au cercle et Sophie Delmas, en bonne capitaine montre la voie en attaque, et provoque des fautes qu’elle bonifie sur la ligne des lancers.
Marie Laouillé a beau s’employer et trouver quelques brèches, l’écart ne se réduit pas.
26-15 à la fin du premier 1/4.
A la reprise, Chloé Haussaguy secoue son équipe et claque 10 pts dans le 1/4 temps, mais rien ne semble enrayer la machine bien huilée des pensionnaires du Beillet.
46-33 aux citrons.
La deuxième mi-temps sera la copie conforme de la première. St Médard déroule son basket, et le déficit de taille n’aide pas les Haut-Maucoises.
Elles se battent sur tous les ballons, ne lâchent pas l’affaire, mais leurs adversaires du soir s’envolent inexorablement vers la victoire.
70 à 47 au final.
La déception est grande du côté jaune et vert, mais il n’y a aucun regret à avoir, la marche était trop haute.
Quand à St Médard, elles ponctuent leur saison de la plus belle des manières.
Et joueront en R3 en septembre si il y’avait une descente supplémentaire de région.

Le match des garçons semblait plus équilibré sur le papier.
Mais l’entame de match laissait craindre le pire pour les Montois. Leur défense est restée dans les vestiaires de la Salle Mitterrand.
En face, un « minot » de 19 ans éclabousse ce 1/4 temps de sa classe. Sébastien Dulouat claque 15 fiches en 10 mn.
Rajouté à cela le fait que Moncoucut et Dolet dominent la peinture des 2 côté du terrain, ça sent l’écurie pour les hommes de Thomas Félix.
23 – 11 à la fin du premier acte.
Changement de physionomie dans le second. Le coach Montois fait rentrer Domi Stanislas dans le short du jeune bourreau Dacquois, et bien que celui-ci soit plus connu pour ses qualités offensives que défensives, il diminue grandement le rendement de son adversaire.
Martin et Dumartin, les « Dupont et Dupond » Montois sortent les cannes, agressent enfin la défense Dacquoises et profitent de 3 dernières minutes stériles des Adébistes pour revenir au contact.
32-30 à la pause. Tout reste à faire.
Certainement revigorés par le discours du tandem Roumeau-Darrecamp, Les Dacquois attaquent cette deuxième période de bien meilleure manière qu’ils n’ont fini la précédente.
Dartiguemale, Moncoucut et Dolet s’affairent, et l’ADB prend à nouveau le large.
53 – 44 à la fin du 3ème quart.
Mais les 2 intérieurs Candresso-Dacquois sont pris par la patrouille et doivent quitter le terrain avec 4 fautes chacun.
Comme un symbole, c’est le Capitaine Bubu Brouste, taulier de l’équipe depuis des années, qui sonne la charge.
Le match se tend. Les fautes alternes avec les mauvais choix.
Les intimidations se succèdent et Mathieu Berho et Bubu Brouste (toujours dans les bons coups le type) héritent d’une technique chacun.
ça sent le match d’hommes… Et à ce petit jeu, c’est Domi Stanislas qui sort de sa boîte. Le sniper Montois règle enfin la mire.
Les jaunes et noir passent pour la première fois devant et ont les munitions pour plier le match.
Malheureusement pour eux, ils retombent dans leurs travers, ratent des lancer-francs et perdent stupidement des ballons dont profitent Dulouat et Delas sur la ligne de réparation.
Il reste 8 secondes à jouer, +1 pour l’ADB, et Stanislas a 2 lancers pour la gagne. Las pour les Stadistes, il les rate tout les 2…….
Mais Bubu Brouste fait valoir sa détente horizontale pour gratter un rebond précieux.
Paul Martin hérite de la patate chaude et fait chavirer les supporteurs Montois d’un floater « Planchot-ficelle » à l’ancienne.
Il reste 2 seconde à jouer et la dernière tentative Dacquoise à 9 mètres échoue…..

Que la fin est cruelle pour les Adébistes, tant cette équipe a des arguments à faire valoir et mériterait d’évoluer au niveau régional.
Il leur faudra patienter encore un an.

La réserve Stadiste quand à elle, retrouve une nouvelle fois la région.

Belle récompense pour son capitaine, Bruno Brouste. Il était l’âme de cette équipe et un des acteurs principaux de toutes les batailles de ces 10 dernières années.
Il va enfin raccrocher, et ses adversaires l’en remercie.

Saint Médard 70 – Haut Mauco 47

Saint Médard:
DARROUY MARINE 6, RIBIERE LISA 7, LARREDE ELINA 15, ALIX CELIA 2, PERES LISE 10, CHEFNEUX EMILIE 4, BRUNET SARAH 2, RIBET LENA 0, DUSSUBIEUX MARION 4, DELMAS SOPHIE 20

Haut Mauco:
LABARRERE JOHANNE 6, JUNG AMELEA 6, SAINT GENEZ LAURIE 0, LAMBERT LEA 0, HAUSSEGUY CHLOE 16, LAOUILLE MARIE 10, SENAL LUCIE 5, COCHET AUDREY 1, PRAT HAURET CLEMENCE 0, ABADIE CATHERINE 3

ADB 2 71 – Stade Montois 2 72

ADB 2:
DULOUAT SEBASTIEN 23, GAGNANT THOMAS 0, DELAS SYLVAIN 10, CASTAGNET REMI 4, DARTIGUEMALLE NICOLAS 8, LORREYTE REMY 5, BERHO MATHIEU 3, MONCOUCUT REMY 6, MATOCQ SYLVAIN 6, DOLET LUCAS 6

Stade Montois 2:
DUMARTIN FLORENT 8, MARTIN PAUL 16, BROUSTE BRUNO 10, CHARRIER MATHIEU 3, DIMITROGLOU ODYSSEAS 8, BAPTISTAN MAXIME 0, JENOUVRIER THOMAS 0, LABARRERE JULIEN 8, LAUSTRIAT FREDERIC 0, STANISLAS DOMINIQUE 19

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *