MÉDIA BASKET 40

Un derby tristounnet

C’était derby Time hier dans les arènes d’horsarrieu, où l’ASCH recevait l’ESMS.
De derby, ce match n’en a eu que le nom. Pour la saveur, faudra revenir une autre fois.

Durant la première mi-temps, l’intensité a frôlée celle déployée lors d’un match amical de la trêve de Noel.
Le nombreux public présent sur les étagères commençait même a se demander si il aura pas été plus judicieux de regarder la Maison France 5 qui était dans la Sous-Préfecture Dacquoise.

L’ESMS peinait à trouver du rythme des 2 côtés du terrain et l’ASCH n’allait pas beaucoup plus vite, mais exploitait les largesses de la défense vert et blanche.
Marko Pavlovic lors de son premier passage réalisait un remake de son non-match du we dernier, pendant que Radenkovic, son homologue serbe Horsarrois lui parle du Pays, et est à l’aise sur ce tempo lent, marquant près du cercle et distillant les extra-passes à merveille.
Monfort et Monblanc prennent un premier coup de chaud pour réaliser un mini break.
17-11 à la fin du premier quart.

Le second quart est sera du même tonneau. Les défenses sont restés aux vestiaires….
Le jeu des Grecs est en place et Thibaut Dabadie régale. En face, on s’en remet à une succession d’individualités.
A ce petit jeu, Pavlovic retrouve des couleurs.
Ses co-équipiers l’isolent en permanence et celui-ci démontre que sa main droite ne sert pas qu’à dire bonjour. 14 pts dans le quart.
L’ESMS ne doit sa survie qu’au géant Serbe, qui viendra même clore la mi-temps d’un dunk rageur après une bourde de Lissalt sur remise en jeu à 2 sec du terme. (NDLR: Si j’étais statisticien, j’aurais hésité à accorder un « Pass-Dess » au meneur Horsarrois pour le coup 🙂  )
43-37 à la pause

A la buvette, les supporteurs Souémontains sont tout heureux de n’être qu’à 6pts après une mi-temps pareille.

Le 3ème quart verra le retour des hommes de Matthieu Pouxvielh. Nico Gayon sonne la révolte (comment peut-on le laisser ouvert à 6,75???) et  Jofresa sort de sa boîte.
La défense locale est aux abois et ils n’existent offensivement que par des triples d’Heckel et Jeckel (Monfort-Monblanc)
65 – 68à la fin du 3ème.

On se dit alors alors qu’après avoir frôler la correctionnelle, l’ESMS peut réaliser le hold-up parfait.

La tension devient palpable. Les défenses sont enfin de retour. Les pertes de balles aussi.
Le score évolue peu et les tirs sont difficiles à prendre.
A 1 mn 20 du terme, par 2 fois, Pavlovic puis Medenouvo sur la claquette, ont l’occasion de plier (ou presque) le match. Las, le ballon tourne mais ne rentre.
A l’inverse, Monblanc et Lissalt ne tremblent sur la ligne de réparation.
84-79.

L’ASCH remporte dans la douleur un match qu’ils auraient dû plier à la mi-temps.
L’ESMS peut nourrir des regrets… Finir à 5 pts dans un match (et surtout une première mi-temps) avec si peu d’intensité, c’est rageant…
Certains diront que l’absence de rotation dû aux blessures de Darrieutort et Sabatou leur a été préjudiciable. Cela pourrait…
Mais l’argument ne tient pas, puisque « Poux » a resserré les rotations en 2ème mi-temps (la meilleure), ne laissant que des miettes à Gilbert et Gauthier.

Ce n’était pas un « grand » match de basket, et les nostalgiques des derbys anciens ont dû attendre 35mn avant d’y trouver leur compte.
2 points précieux pour l’ASCH, alors que l’ESMS va devoir à  nouveau ferrailler pour revenir dans les clous.

Les points:

ASCH: Lissalt 6, Monfort 21, Dabadie 15, Monblanc 24, Radenkovic 10, puis Dussarrat 3 Dumas -, Alexis 5, Bocs -, Fernandez –

ESMS: Gayon 18, Gilbert 4, Pavlovic 20, Ruop 4, Jofresa 15, puis Medenouvo 10, Sebie 5, Lafargue -, Gauthier 3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *