MÉDIA BASKET 40

Le souffle du couperet…

.

Il y avait foule hier soir au « TD Garden » Doazitien.
Et le premier qui dit que cela change de d’habitude…. Aura raison 😉
Notre fameuse Coupe des Landes continue de faire recette, et ce n’est pas l’affiche de la soirée qui aura dérogé à la règle…

Je ne vais pas vous raconter la messe, ni vous faire attendre la fin du résumé pour vous donner le score.
L’ESMS a battu les Stade Montois, 72 à 69.

Ou plutôt, (rien à voir avec le chien de Mickey) le Stade Montois a perdu un match que l’ESMS n’aurais jamais jamais dû gagner…
Un peu alambiqué comme phrase, mais cela résume plutôt (encore lui) bien ce match.
Les Stadistes auront réussi la performance de mettre sous l’éteignoir l’une des meilleures attaques de nationale 2.
Ils auront dépensé une énergie folle durant 38 minutes, mais auront cédé dans le money time…

Pourtant, cette équipe Souémontaine était prenable ce soir. Un Pavlovic à côté de ses pompes (on le serait à moins), Un Medenouvo brouillon, une Seb Ruop diminué, un Jofresa irrité, une adresse extérieure limitée…
Bref, y’avait la place…
ça se joue à quoi… Peu, mais beaucoup à la fois.
Si l’engagement était bien là, il y-a eu de part et d’autre un énorme déchet technique. Sans cela, les stadistes auraient plié le match bien avant.
Un premier quart-temps bien rythmé leur avait permis de gardé le pécule initial (17-26). Le second semblait être de la même veine, avant que les stadistes ne gachent la fin de mi-temps en laissant revenir les souémontains à 1 pt.
Pourtant, les supporteurs jaune et noir y ont cru, notamment à l’entame du 4 ème quart, quand Marco Pawlicki, de 2 triples consécutifs, dont un depuis le stade de foot (c’est pas comme si il connaissait la salle), venait refaire un break.
Mais une nouvelle fois, l’ESMS est revenu. Et l’expérience a fait le reste dans la dernière minute.
Pendant que Nico Gayon, une nouvelle fois taille patron, emmenait les siens sur le porte bagage, les montois bafouillaient. Malgré un dernier baroud de l’inévitable Pawlicki, Ils cèdent leur place en 1/2.

Certains supporteurs montois se plaignaient de l’arbitrage hier soir.
A mon sens, c’est un faux procès… En y regardant de plus près, ce ne sont pas les « gris » (comme on les appelle), qui ont laissé une quinzaine de rebonds off à l’adversaire. Pas eux non plus qui ont perdu un très grand nombre de balles.
Toujours pas eux qui se sont fait intercepter, puis donné un « And One » dans la foulée (ce qui est à mon sens, le tournant du match).

Les montois auront été devant 32 minutes, l’ESMS seulement 3. Mais cela aura suffit.

C’est donc un avertissement sans frais pour les hommes de Matthieu Pouxvielh. Il leur faudra une production bien meilleure si ils veulent aller au bout.
Les hommes de Patrick Dumas auront l’occasion de prendre leur revanche en coupe Sud-Ouest dans 2 semaines, face à leurs adversaires du soir. Mais cette fois ci à Mitterrand.

Les points
Stade Montois: Pawlicki 19, Boteko 9, Laffitte 2, Racon 13, Darroux 4, puis Lafferrere 2, Goram 8, Dupouy 5, Botton -, Matiu –

ESMS: Medenouvo 2, Gayon 20, Pavlovic 9, Ruop 9, Jofresa 17, puis Sabatou 3, Sebie 2, Gilbert 3, Darrieutort 4, Gauthier 3

Dans le match HMCB – Basket landes Espoirs, la logique a été respectée.
BL s’impose 68 à 62.
Il leur aura fallu malgré tout s’employer jusqu’au bout. La faute à une Céline Forclos des grands soirs (23 pts) qui aura permis à Hagetmau de revenir dans les derniers instants.
Mais un dernier triple de Laura Cabé viendra doucher les Chalossaises.
HMCB pourra ruminer longtemps la première période, où elles n’auront que très peu existé.

Les points
HMCB: Gilles 3, Bichot 10, Forclos 23, Dedieu 6, Carpan 3, puis Feuillet 2, Berges 1, Lafitte 3, Orejas -, Beguery –

BL Esp: Parisi 6, Labadie 23, Cabe 23, Carrau -, Mehadji 4, puis Perisse 6, Renou 4, Costedoat 3 Domenger (DNP)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *