MÉDIA BASKET 40

4 qualifiés pour Dax… Mais…

Voilà, nous connaissons à présent les 4 protagonistes de la grande finale Dacquoise.

Mardi soir, les filles d’Hélène Requenna ont obtenu le fameux sésame à l’usure. Les Dacquoises de l’ADB auront vendu chèrement leur peau, mais cela n’aura pas suffit.
Nanties de 14 pts d’avance, elles avaient réussi à en garder 7 aux citrons.
En prenant leur temps, les montoises sont venu à bout de la zone imposée par leurs adversaires, et finissent par s’imposer logiquement.

Chez les garçons, c’était le duel au sommet de nationale 3.
La meilleure attaque (REAL) face à la meilleure défense (HDC) de la poule D. 2 2équipes finissant à égalité de points en championnat.
Et c’est pourtant la défense Réalaise qui aura eu le dernier mot.
Sans solution, n’arrivant pas a enflammer le match, les doazitiens sont resté à une dizaine de longueur un bon moment avant de lâcher complètement dans les derniers instants en tentant leur va-tout.
Les hommes de Rémi Condérane et Mouss Mrica étaient trop forts hier soir face à un HDC sans rythme.

Mercredi dans l’après-midi, les Espoirs de Basket Landes ont eu raison des tenantes du titre.
Sur la lancée de leur final four réussi, les filles de Vincent Joly ont eu besoin d’une Laura Cabé insolente et d’une avalanche de triples pour passer devant l’Elan Chalossais en toute fin de match.
Les filles de Bastien Tréméa pourront longtemps regretter ses dernières minutes, menant pourtant de 7 points à 4mn de la fin.

Dans le choc de ces 1/2 finales, le DGB a préservé son invincibilité face à l’ESMS. Le « 21-5 » encaissé dès l’entame aura été rédhibitoire aux hommes de Mathieu Pouxvielh.
Si ceux-ci ont réalisé un joli rapproché 57-47, dans le 4ème, ils auront subi la foudre DGBiste dans la foulée en repartant à -17.
Mais les verts et blanc n’abdiquent pas recollent une nouvelle fois à -11 (66-55) à 4mn du terme.
Le DGB ne s’affole pas, Darrigand et Garcia font preuve de sang-froid et Ramassamy protège le cercle férocement. Score final 73-64

L’affiche de la finale de la Coupe Carrère sera donc Stade Montois – Espoirs de Basket Landes…

L’affiche de la Coupe Candau sera Real Chalossais – DGB…

A moins que……………..

Que se passera-t-il si le DGB, qualifié pour les barrages de montée en Nationale 1, venait à perdre l’un des 2 premiers matchs???
En effet, le WE précédent cette fameuse finale dans les arènes de Dax, les hommes de Denis Mettay iront défier Avignon dans son antre pour le match aller du barrage.
Le vendredi 24 Mai, veille de finale, il recevront ces mêmes Avignonais dans les arènes de Gamarde.
Si par cas, cela faisait une victoire partout après ces 2 rencontres, une belle déterminera l’équipe qui ira en N1. Celle-ci est prévue le dimanche 26 Mai, et avignon a refusé de bouger la date.

Et c’est là que le bas blesse.
Au delà du fait qu’il est physiquement impossible de jouer 3 matchs à très haute intensité en 3 jours, le règlement interdit à un joueur de prendre part à plus de 2 matchs dans un we.

Que se passera-t-il si l’on en arrive à cette situation?
Le Comité a-t-il prévu un plan B?

Décidera-t-il de repousser la finale au we suivant (pré-programmé en cas de mauvais temps le 25 Mai) en prenant le risque que la météo soit moins clémente?

Décidera-t-il de repêcher une équipe au dernier moment (le vendredi soir à 22h30)?
Si oui, laquelle?

L’ESMS qui était l’adversaire du DGB en finale?
Cela poserait un problème d’équité sportive car ce serait l’équipe qui a eu « la chance » de tirer le DGB en demi qui jouerait la finale.

L’écart de points des 1/2 finales?
Difficiles de trouver la aussi une équité, puisque les 2 équipes perdantes auraient certainement joué leur fin de match différemment en sachant qu’une défaite avec un écart minime aurait pu quand même leur permettre de se qualifier malgré tout.

Un match d’appui programmé « au cas où », entre l’ESMS et HDC pour déterminer qui serait repêché en cas d’impossibilité du DGB de se présenter le 26 Mai au soir?

Le DGB pourrait tout aussi bien décider d’envoyer son équipe 2 jouer la finale, mais quel serait, du coup, l’intérêt sportif de la jouer vu que celle-ci évolue au niveau Départemental. Et sans leur faire injure, je ne les vois pas exister 2 mn face au REAL.

Mais surtout, on risquerait de voir une équipe qualifiée sportivement pour une finale, se retrouvant dans l’impossibilité de la jouer.

Mon avis est que l’on se retrouve sans solution dans ce cas précis.
Ce serait une aberration de faire jouer la finale a une équipe ayant perdu la 1/2.
Que penserait le Real Chalossais, si le comité ayant repêché l’ESMS ou HDC, les Réalais venaient à s’incliner à Dax, face à une équipe qui n’avait pas gagné sportivement son billet, alors que eux oui…..

Il nous faut donc prier pour que le DGB pli le barrage en 2 matchs secs.
Mais là encore, ils partiraient avec un train de retard par rapport aux Réalais, en laissant certainement beaucoup d’essence dans le match du vendredi.

Bref, cette finale devant 8000 personnes pourrait rester dans les annales… Mais pas forcément pour les bonnes raisons…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *